Le temps joue sur la matière, comme il peut s'inscrire sur nous.


Les forces extérieures vent, lumière, eau, pesanteur, énergies premières sont autant de moyens à utiliser pour une architecture qui puisse vivre dans le temps.


Car l'architecture est notre mémoire, notre laisser passer pour le siècle suivant, notre miroir.


Nous devons, nous architectes donner à ce support de l'histoire tous les moyens pour que nos constructions s'installent librement dans le temps.

Pour que les architectures deviennent nos compagnons de vie nous devons travailler avec le temps et l'espace.


Laisser les choses vivre, les protéger et les aimer.

Admettre le mouvement, accepter l'érosion, c'est être conscient de l'influence du temps dans l'évolution de la matière.